1690 Views |  Like

le tactile… êtes-vous vraiment sûre que ça a de l’avenir ?

Voilà une question surprenante que l’on m’a posée.

Elle est d’autant plus surprenante du fait que… attendez… c’est quoi déjà mon métier ? Oui ! C’est bien çà ! designer interactif ! :)

A ceux qui ne croiraient toujours pas au tactile je leur dis ceci :

Avez-vous eu la chance d’observer des gens utiliser la table Microsoft Surface pour la première fois ?

Si oui, alors vous savez déjà que le tactile a de l’avenir :  la réponse est là, dans leur regard.

Au début, le doigt hésite puis se rapproche de la table et…

Au premier contact : l’utilisateur retombe en enfance. Rien qu’à la vue de l’effet d’eau de l’interface de veille,  il est déjà conquis !

Au deuxième contact les questions surgissent: « Elle existe pour le grand public ? », « Je l’imagine bien dans mon salon… et combien ça coûte ? » « Comment çà marche ? »

On se dit alors, qu’il est évident que le tactile c’est l’avenir.

Bien sur une innovation réussie  met des étoiles dans les yeux des utilisateurs, mais pas seulement.

Avant tout,  elle doit permettre d’assurer une fonction précise et c’est à ce niveau que le designer intervient.

Au sujet du « Tactile », de plus en plus d’entreprises se posent la question suivante :

« Comment cette nouvelle technologie peut elle m’aider à … ».

Vous pourrez voir dans les deux liens ci-dessous « Comment les nouvelles technologies peuvent aider la médecine et les patients, au quotidien »

Une réponse de Microsoft (datant de 2008) sur le suivi des patients, à distance ou à l’hôpital

Une vidéo qui place les utilisateurs au centre de l’étude de la problématique actuelle dans le suivi quotidien des patients.

http://www.fastcodesign.com/1662382/creating-a-patient-centered-future-for-healthcare-video

Le tactile a de l’avenir, comme la plupart des dernières technologies, au départ elle était vu comme un gadget de plus. Cependant, on enlève enfin l’objet intermédiaire entre l’homme et l’interface. Cela va rend son utilisation plus instinctive, et d’autant plus pour les enfants et les personnes âgées n’ayant jamais pris l’habitude d’utiliser de souris.

Ne plu avoir cet intermédiaire entre nous et l’interface c’est bien, faire une version tactile de tout ce qui existe en non tactile c’est bien aussi, mais un nouveau support demande une nouvelle réflexion, qu’est ce que cette nouvelle technologie peu m’apporter de plus que l’ancienne ? Quel problème de la vie quotidienne peut ‘elle m’aider à résoudre ? « Comment le tactile peu m’aider au quotidien ? » question à décliner selon les supports. Chaque support ; téléphone mobile, tablette, dalle amène à résoudre des problématiques différentes car chaque support devrait avoir un type d’application cohérente avec son usage spécifique.

Ce qui est sûr, c’est que le tactile, peu importe le support, doit aider les utilisateurs dans leur quotidien si elle veut perdurer. Il est indispensable de bien connaître et comprendre l’utilisateur final. C’est là qu’interviennent cogniticiens et designers.

Si elle veut être prise au sérieux, tout nouvelle technologie doit rapidement faire disparaître la moindre image « futile »  en construisant une solide image de technologie « utile ».

Donc, pour résumer, voici ma recette pour que le tactile continue à progresser :

– Une grosse pincée d’innovation

– Quelques pincées de rêve

– 2 CS d’utilité

– 1 cc d’accessibilité

– 1 cc de ludique

Bon appétit :)