1795 Views |  Like

Une expérience utilisateur mi-figue mi-raisin – M6

Jeudi 13 un très grand nombre de téléspectateurs se sont retrouvés devant leur téléviseur pour jouer à « Qu’est-ce que je sais vraiment » la nouvelle émission interactive de M6. Le fonctionnement est simple, il s’agit d’un questionnaire interactif (disponible sur Windows 8, Androïd, iOS) qui est caler parfaitement avec le moment ou les questions passent à l’écran. Pour faire fonctionner cela l’application utilise le micro du périphérique.

Ce nouveau concept me paraissant intéressant en termes d’interactivité, j’ai donc décidé de passer la soirée devant M6 la tablette sur les genoux.

Les émotions ressenties pendant cette soirée ont cependant oscillé entre l’amusement et l’énervement. Cette expérience utilisateur à très mal commencée pour mon mari et moi lorsqu’au moment de lancer l’application celle-ci s’est mise à ramer puis à crasher (iPad) puis impossible de créer un compte (Androïd). Ma tablette Surface (Windows 8) n’ayant plus de batterie je n’ai pas pu tester sur cet OS. Après être passés sur le PC pour réinitialiser un de nos comptes nous étions enfin prêts à commencer l’expérience. Mais rien de tel que 10 minutes de galère et une manche manquée pour vous irriter, et voyant les tweets passer, nous n’étions apparemment pas les seuls utilisateurs à être agacés.

Après 2 manches couronnées de succès (lire Public 1 fois par an sur la plage permet de s’assurer un certain nombre de points), voilà que je fais un malheureux drag & drop que j’essaie d’annuler sans relâcher le doigt et BAAAM ! Gros crash, un crash qui en plus m’a déconnecté… Je recommence donc le long périple de tentative de reconnexion et quelques minutes plus tard me voilà à nouveau dans la partie. Assez énervée par cette expérience mais assez vite oublié une fois repartie dans le jeu.

Les +

L’expérience globale : L’expérience à plusieurs devant la télé et la compétition à la maison (même si j’ai perdu). Le fait que l’émission ne soit pas en direct est bien géré. Bien qu’en différé, des informations en temps réel sur les statistiques et le flux twitter positionné dans l’interface tablette permettent d’ancrer l’expérience dans le moment présent.

Interface et interactions : Les codes couleurs d’activation des réponses, de sélection, d’affichage des résultats et pictogrammes est assez clair. L’enchaînement se fait de manière fluide et l’utilisateur est informé du temps qu’il a avant la prochaine question ce qui est indispensable pour savoir quand on peut faire une pause sans rater une manche.

Les –

L’expérience globale : Les crash, lag et problèmes de connexion

Design d’interaction : L’impossibilité d’annuler une réponse pour en sélectionner une autre

Design graphique : L’interface du questionnaire vraiment pas dans les tendances actuelles et non cohérente avec le reste de l’application

Vu sous un autre angle, en utilisant le graphique de Jinsop Lee sur les sens voici comment je noterai cette expérience. J’ai ajouté la dimension “qualité des émotions ressentit” que je trouve intéressante à exploiter pour retranscrire une expérience utilisateur.

Tableau sens-01

Ce genre d’émission se cale parfaitement aux tendances actuelles d’expériences simultanées complémentaires réalisées avec plusieurs périphériques. La tablette semble s’imposer de plus en plus comme le meilleur périphérique pour des expériences simultanées dans le contexte : salon, canapé, soirée, entre amis/famille. Je vois trois raisons principale à ce fait :

– Sa taille (8 à 11′ de manière général) qui permet d’avoir suffisamment d’espace pour créer une UI agréable et aérée et une posture confortable.

– Pour les accessoires qui permettent d’améliorer l’expérience selon ses préférences (ex: différentes façons de positionner sa tablette de manière à ne pas avoir besoin de la tenir)

– Le multi fenêtrage de W8 qui arrivera sans doute sur les autres OS dans quelques temps. Si on se base sur les nouveaux usages, de plus en plus d’expériences sont réalisées simultanément car l’utilisateur est multitâches et le zapping sur télévision devient le “zapping d’expériences numériques”. Tout doit aller vite et le périphérique doit suivre les envie de l’utilisateur de faire plusieurs actions en même temps sans quitter ce qu’il faisait juste avant. Sur le même principe on sait que de plus en plus de gens regarde la télévision sur leur tablette (pas d’accord sur le choix du programme regardé par le reste de la famille, mobilité pour changer de pièce, dans son lit,…) ce qui fait imaginer des scénarios autour de l’utilisation d’application télé + l’appli d’interaction avec l’émission en simultanée sur le même écran.

Ce genre d’expérience est amenée à exploser dans les mois qui viennent et permet aux chaînes de télévision de s’assurer toute l’attention de leur public qui a souvent tendance à décrocher, à zapper. De plus en plus de publicités deviendront interactives et permettront aux téléspectateurs/utilisateurs de périphériques mobile de vivre une expérience plus riche avec leur marque (Tex/Orange l’ont déjà tenté). Le fait de profiter de ce type d’émissions pour intercaler des publicités interactives est assez malin car un gros pourcentage des téléspectateurs ont à ce moment précis une tablette/smartphone entre les mains.

J’attends donc les prochaines expériences avec impatience…