1840 Views |  Like

Une tablette nommée Surface – un design industriel réussi

Cette nuit a été annoncé une nouvelle venue parmi les tablettes, un nouveau produit appelé Surface et la belle Surface 2.0 lui laisse son nom.

La table jusqu’à présent appelée Surface 2.0 (ou SUR40) s’appelle désormais Samsung SUR40 with Microsoft® PixelSense™. Vous retrouverez le blog qui lui est dédié ici et le site ici.

Mais parlons de cette nouvelle Surface. Comme SUR40 elle est avant tout une innovation en termes de design industriel. Doté d’un écran ultra résistant et inrayable en Gorilla Glass 2, d’une coque en magnésium intégrale conçu à partir de ce métal moulé par injection à une épaisseur de 0,65 mm/pièce. Puis une couche protectrice issue d’un procédé qui consiste à faire un “dépôt physique en phase vapeur” (PVD) est appliquée. Tout cela afin de fabriquer cette coque ultra légère, résistante et inrayable par usure normale. Ce procédé est effectué sous vide et le métal dans sa phase “vapeur” est projeté sur le support. Le poids de la tablette complète est de 676 grammes pour la version “light” qui correspond à un usage standard tablette (non pro).

Le design sonore de l’objet a été pensé et c’est au niveau du pied de la tablette et de la couverture de celle-ci que ce travail de design sonore prend son sens. Les sons de “clips” et de “clac” ont été travaillés comme le “clac” de la portière d’une voiture haut de gamme, symbolisant la qualité et le savoir-faire d’un objet bien finit. La preuve ci-dessous dans la campagne de publicité.

La couverture “Touch Cover” qui protège l’écran de Surface est doté d’un clavier spécifique de 3 millimètres d’épaisseur où l’utilisateur retrouvera les raccourcis clavier pour les actions principales nécessaires à l’utilisation de l’interface utilisateur de Windows 8. L’interface prend la couleur de la Touch Cover au moment où on la clipse. Quand on la met à l’arrière de la tablette toutes les fonctions du clavier se désactivent grâce à un accéléromètre placé dans cette couverture de 3 millimètres composée de 7 couches. Le clavier détecte la pression des doigts sur le clavier pour permettre à l’utilisateur de reposer ses doigts sur le clavier sans pour autant que cela fasse comme si il avait appuyé. A la croisée entre un clavier tactile et un clavier physique ce clavier semble vraiment aboutit, riche de son expérience en création de clavier et souris l’équipe de conception a réussi à trouver le bon équilibre.

Microsoft propose 2 versions de sa tablette, pour des usages différents. La première pour un usage tablette standard++ où on retrouve un port USB 2, un écran HD, un poids de 676 grammes et une épaisseur de moins d’un centimètre, avec un accès au bureau Windows et la possibilité de transférer des fichiers via USB (un vrai manque sur les tablettes concurrentes). Une seconde pour un usage pro avec un port USB 3, un écran Full HD, un poids de 903 grammes et une épaisseur de 13,5 millimètres, un clavier spécifique et un stylet est vendu avec. La seconde est un véritable poste de travail transportable sur lequel la suite Adobe, Solidworks ou encore Visual Studio tournent sans difficultés.

Autre information intéressante sur Surface : Les bords sont coupés à 22° pour des questions de confort de prise en main entre autre.

Sortie prévue pour la version tablette version simple (appelé Surface for Windows RT) : au lancement de Windows 8. La version Pro sortira 3 mois plus tard.