1041 Views |  Like

Windows Phone 7, une nouvelle manière de concevoir (partie 2)

Une des doctrines de design industriel les plus importantes du milieu du siècle précédent était

« Form Follows Function = la forme suit la fonction ».

Ce qui à l’époque en résultait bien souvent des objets fonctionnel, compris par l’Homme mais dont l’aspect esthétique était à revoir… De nos jours, nous avons repris cette doctrine mais en rééquilibrant le fonctionnel et l’esthétique.

L’interface Windows Phone se base, en partie, sur cette doctrine. Ceci dans le sens où, l’essentiel de la réflexion de Metro est la compréhension des interactions possibles grâce à l’aspect des éléments graphiques. Par exemple, un « bouton » ou tout autre élément « cliquable » doit être reconnaissable par l’utilisateur comme étant un élément avec lequel il peut interagir directement.

Dans la charte Metro on retrouve ce « bouton » sous 3 formes uniquement,

  • un texte avec un pictogramme placé dans un cercle. Lorsqu’on le touche, se déforme sous le doigt avant de faire l’action demandé.
  • un texte placé dans un rectangle dont on ne voit que le contour. Lorsqu’on le touche, se déforme sous le doigt avant de faire l’action demandé.
  • un texte seul qui, lorsqu’on le touche, se déforme sous le doigt. Ceci est la forme la moins adaptée car avant de toucher l’élément, on ne voit pas que l’on peut interagir avec celui-ci, c’est la forme d’élément cliquable est donc, à mon avis, est à utiliser le moins possible.

C’est parce que toute cette réflexions sur les représentations graphiques des éléments a été pensé de manière globale au sein de toute l’interface qu’il faut, avant tout pour l’utilisateur, respecter la charte Metro établie. Ces éléments sont des spécifications ergonomiques, design et graphiques à respecter, ceci non pas juste pour que l’application soit accepté sur le Market Place mais tout simplement pour la cohérence des applications au sein du Windows Phone 7.

Il ne faut pas voir ce type de données comme des contraintes qui vous empêcheront d’être créatif. La créativité est d’autant plus pertinente quand elle se base sur des spécifications réfléchit. A quoi bon mettre une belle couche de verni sur une application inutilisable ?

En parlant d’utilisabilité, les tests à échelle 1 sont indispensables,

La résolution des Windows Phone 7 est identique, et ceci peu importe le périphérique. Elle est de 800×480. Avant de passer au développement de votre application, une phase de maquettage est essentielle. L’application ne peut fonctionner que si elle est bien conçut.

La base « design » (= conception) doit-être réalisé avec soin et ceci dans les moindres détails. Après les phases indispensables telles que la recherche d’idées, la réalisation de scénarios pour valider les idées sélectionnées ainsi que toutes les autres phases du processus de design, une phase de maquettage à échelle 1 est donc nécessaire.

Pour ma part, en ce qui concerne la phase de maquettage, je la réalise toujours sur papier. Vous trouverez donc ci-dessous un jpeg avec les rectangles aux dimensions les plus petites (de l’écran d’un WP7). Car bien que la résolution ne change pas, la taille des écrans oui, et ce qui est donc lisible sur un Samsung Omnia 7 ne l’est plus forcément sur un LG Optimus 7Q

Maquette – Gabarit

Une grande partie des pictogrammes utilisés régulièrement dans les applications ont été réalisé par les graphistes de Microsoft. Cependant, s’il n’existe pas de pictogramme pour l’élément que vous voulez représenter, il faudra le réaliser vous-même. Un graphiste saura réaliser un pictogramme dans le style et en cohérence avec l’esprit des autres pictogrammes existants.

Il ne faudra pas utiliser un pictogramme existant pour dire quelque chose de différent. Et encore plus si vous l’utilisez dans l’application bar, où l’intitulé n’apparaît pas sans une action volontaire de la part de l’utilisateur. Action qu’il ne réalisera pas s’il connait le pictogramme d’une autre application. S’il appuie sur un pictogramme et que l’action en résultant est différente de l’action qui est attendue, l’expérience utilisateur de votre application sera moins agréable.

Ne pas oublier, donc, qu’un pictogramme = une seule signification pour la totalité des applications WP7 et de Metro.